O'News

Organiser sa reprise d’activité en toute sécurité

Dans ce contexte particulièrement inédit, il est impératif de se montrer vigilant quant à la mise en œuvre de mesures de prévention pour lutter contre la propagation du coronavirus. Il en va de votre responsabilité. A cette fin, les collaborateurs du cabinet se tiennent à votre disposition pour trouver, avec vous, des solutions pertinentes.

De nombreuses entreprises ont constaté une baisse de leur activité, liée à l’épidémie de covid-19, et ont été contraintes de mettre en place l’activité partielle. Avec le déconfinement, la reprise d’activité s’organise petit à petit. Quels sont les points de vigilance à ne pas manquer au regard des règles d’hygiène et de sécurité.

L’épidémie de covid-19 contraint les entreprises à adapter leur organisation de travail. Les employeurs sont, en effet, tenus d’une obligation de sécurité à l’égard de leurs salariés et doivent, à ce titre, prendre toutes les mesures propres à lutter contre la propagation du coronavirus dans le cadre de leur activité.

Les autorités sanitaires rappellent que la contamination se fait lors d’un contact étroit avec une personne contaminée (même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou discussion de plus de 15 minutes en l’absence de mesures de protection) ou par le biais des mains souillées par des gouttelettes contaminées.

Ces informations doivent vous permettre de mettre en œuvre des mesures de prévention adaptées à votre activité.

Des formalités à accomplir pour la reprise ou la continuité de l’activité

Afin de prendre des mesures de prévention adéquates,  il  est  impératif  de  mettre à jour le document unique d’évaluation des risques professionnels de l’entreprise.

A ce titre, il faut rappeler que l’actualisation de ce document doit être réalisée au moins une fois par an, ou lors de toute décision d’aménagement important modifiant les conditions de santé et de sécurité ou les conditions de travail, ou encore lorsqu’une information supplémentaire intéressant l’évaluation d’un risque dans une unité de travail est recueillie.

Il est donc essentiel de mettre à jour l’évaluation des risques visant particulièrement à identifier les situations de travail pour les- quelles il existe un risque de transmission du coronavirus, mais également l’évaluation des risques liés à la nouvelle organisation de l’entreprise (aménagement des locaux, affectation sur un nouveau poste de travail, télétravail…).

Les mesures de prévention qui découlent de l’actualisation du document unique doivent être portées à la connaissance des salariés selon des modalités adaptées afin de permettre leur pleine application.

Pour vous aider à mettre à jour votre document unique, il peut être utile d’établir un plan de reprise ou de continuité d’activité qui répondra, à la fois, au besoin de poursuivre l’activité de l’entreprise et à l’obligation de protéger les travailleurs.

Il s’agit alors de s’interroger sur l’organisation de cette reprise, et donc d’analyser l’impact de la pandémie sur l’activité (qu’il s’agisse du risque de contamination au sein de l’entreprise, mais également de ses effets sur ses cocontractants).

 

partager sur

Articles Similaires
O'News

Fonds de pérennité : allier croissance économique et intérêt général

Thématique Droit des sociétés

O'News

Option pour la TVA : attention au changement de locataire !

Thématique Location immobilière

O'News

Substitution de base légale : une possibilité sous conditions !

Thématique Contrôle fiscal

O'News

Solidarité du donneur d’ordre en cas de travail dissimulé

Thématique Contrôle Urssaf

S'abonner
à la newsletter